Couverture bientôt disponible

Critique de la raison pure

«La raison humaine a cette destinée particulière, dans un genre de ses connaissances, d’être accablée de questions qu’elle ne peut écarter ; car elles lui sont proposées par la nature de la raison elle-même, mais elle ne peut non plus y répondre, car elles dépassent tout pouvoir de la raison humaine. Ce n’est pas de sa faute si elle tombe dans cet embarras. Elle part de principes dont l’usage est inévitable dans le cours de l’expérience, et en même temps suffisamment garanti par elle. Avec leur aide, elle s’élève toujours plus haut (comme le comporte aussi bien sa nature) vers des conditions plus éloignées. Mais, s’apercevant que, de cette manière, son œuvre doit toujours rester inachevée, puisque les questions ne cessent jamais, elle se voit contrainte de se réfugier dans des principes qui dépassent tout usage possible d’expérience, et qui pourtant paraissent si peu suspects que la raison humaine commune elle-même se trouve en accord avec eux. Mais, par-là, elle se précipite dans l’obscurité et des contradictions, d’où elle peut certes conclure que cela doit tenir à des erreurs cachées quelque part, mais sans pouvoir les découvrir, parce que les principes dont elle se sert, comme ils vont au-delà de limites de toute expérience, ne connaissent plus désormais de pierre de touche prise à l’expérience. Le champ de bataille de ces combats sans fin, voilà ce qu’on nomme Métaphysique.»
  • Bibliothèque philosophique  (Aubier)
  • Paru le 01/01/1930
  • Genre : Philosophie
  • 130 x 200 cm
  • EAN : 9782700734393
  • ISBN : 9782700734393

Du même auteur

Voir tous les livres

Vous aimerez aussi

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts . En savoir plus
fermer