L’Enracinement

ou Prélude à une déclaration des devoirs envers l'être humain

En 1943, alors qu’elle a rejoint, à Londres, le commissariat à l’Intérieur de la France combattante, Simone Weil écrit ce qui sera sa dernière œuvre. Sa mort prématurée quelques mois plus tard met fin brutalement à la rédaction de ce texte majeur par lequel elle entendait apporter sa contribution à la France d’après-guerre. Prélude à la nouvelle Déclaration des droits de l’homme souhaitée par le général de Gaulle, essai sur les causes du déracinement du peuple français et sur les conditions de sa renaissance, méditation sur la force et sur l’obéissance, L’Enracinement est aussi le testament spirituel de Simone Weil. Selon Albert Camus, qui l’édita pour la première fois en 1949, ce livre «d’une audace parfois terrible, impitoyable et en même temps admirablement mesuré, d’un christianisme authentique et très pur, est une leçon souvent amère, mais d’une rare élévation de pensée».
  • Champs classiques (n° 1139)
  • Paru le 12/11/2014
  • Genre : Philosophie
  • 480 pages - 110 x 180 cm
  • Broché
  • EAN : 9782081295865
  • ISBN : 9782081295865

Du même auteur

Vous aimerez aussi

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts . En savoir plus
fermer