L’École de Chicago

L’École de Chicago

Objet d’une urbanisation sans précédent, le Chicago des années 1920 constitue un gigantesque «laboratoire social». Fascinés par le comportement de l’homme dans son nouveau milieu urbain, des sociologues, dont Robert Park, Ernest Burgess, Roderick MacKenzie, William Thomas et Louis Wirth, jettent les bases d’une «approche écologique de la ville». Groupes sociaux, territoires, ségrégation ; mobilité ; réseaux de relations, mentalités, sociabilité : pour la première fois, la ville est pensée comme société, comme culture et, finalement, comme état d’esprit. Grâce à ces nouveaux concepts, les sociologues de Chicago se donnent pour objectif de produire des connaissances utiles au règlement des problèmes sociaux concrets, particulièrement ceux de l’assimilation de millions d’immigrants à la société américaine. Leurs méthodes de travail, annonçant la sociologie qualitative, vont profondément marquer la recherche sociologique. Cet ouvrage rassemble les textes fondateurs de ce courant, ainsi qu’un article de Maurice Halbwachs sur la croissance de Chicago et son caractère exemplaire de creuset ethnique et culturel, et des textes de Georg Simmel, qui esquissait, dès 1903, la spécificité d’une personnalité urbaine.
  • Champs essais (n° 571) - Sciences humaines
  • Paru le 03/06/2009
  • Genre : Sociologie
  • 390 pages - 108 x 178 cm
  • Broché
  • EAN : 9782081226630
  • ISBN : 9782081226630

Vous aimerez aussi

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts . En savoir plus
fermer