Le Mythe Hitler

Le Mythe Hitler

Image et réalité sous le IIIe Reich

«Mon Führer que j’adore avec ferveur ! C’est votre anniversaire et nous n’avons que deux vœux ardents : que tout, dans notre patrie, soit aujourd’hui et demain exactement comme vous voulez que cela soit, et que Dieu vous préserve pour nous à jamais ! Votre fidèle E. E.» Telle cette Berlinoise en 1935, ils furent des milliers à témoigner leur adoration au Führer – jusqu’à Stalingrad. Hitler n’était-il pas un génie politique, doublé d’un homme simple et bon, photographié ici embrassant un enfant, là au côté d’un vieillard hospitalisé ? Un célibataire qui sacrifiait les bonheurs de la vie maritale à la grandeur du destin de l’Allemagne ? Un chef capable d’annexer l’Autriche sans verser une goutte de sang ? Un grand bâtisseur, enfin, qui avait su relever son pays de la misère… Ce culte de la personnalité fut l’élément clé de l’intégration politique au système nazi. Seule la puissance du mythe était à même de contenir les forces centrifuges du Parti : si ses dignitaires étaient parfois perçus comme des individus cupides et hypocrites, Hitler faisait figure d’incorruptible héros de la nation. Et quand le parti se livrait à des exactions, c’était sans l’assentiment de son Führer. Les enquêtes d’opinion secrètes effectuées par les autorités nazies confirment l’enrayant diagnostic posé par Hitler lui-même : «la grande masse de la population allemande a besoin d’une idole».
  • Champs histoire
  • Paru le 28/08/2013
  • Genre : Histoire
  • 430 pages - 109 x 179 cm
  • Broché
  • EAN : 9782081307940
  • ISBN : 9782081307940

Du même auteur

Voir tous les livres

Vous aimerez aussi

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts . En savoir plus
fermer