Couverture bientôt disponible

Histoire de la notion de gène

L'hérédité est, plus que jamais, avancée comme explication dernière, non seulement en biologie, mais aussi en psychologie, voire en sociologie. D'où une prolifération désordonnée de gènes ; gène de ceci, gène de cela, de tout et de n'importe quoi. De la couleur des yeux jusqu'à la myopathie, en passant par la schizophrénie, le cancer et l'altruisme, le gène est partout. Pourtant, cette notion – tout comme celle, connexe, d'hérédité – est l'une des plus mal définies de la biologie contemporaine, et la prolifération actuelle des discours généticiens tente vainement de masquer ce vide : faute de définir le gène, on le multiplie ; faute de préciser un concept, on le dissout dans la confusion et dans l'insignifiance. Avec un grand souci didactique, André Pichot retrace ici les principales étapes de la génétique, du XIXe siècle jusqu'à nos jours, en s'appuyant sur les travaux de ses créateurs (Mendel, Weismann, De Vries, Johannsen, Morgan, Schrödinger, etc.). Il fait apparaître l'étonnant bricolage qui préside à l'avènement de cette discipline et se livre à une analyse critique qui contribue à combler le déficit théorique dont elle souffre aujourd'hui.
  • Champs sciences (n° 423)
  • Paru le 09/04/1999
  • 352 pages - 108 x 178 cm
  • Format poche
  • EAN : 9782080814234
  • ISBN : 9782080814234

Du même auteur

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts . En savoir plus
fermer