Couverture bientôt disponible

L’Empire des passions

L'arbitraire politique en Islam

À Bagdad, au VIIIe siècle, le calife Hârûn al Rashîd ordonne la décapitation de son fidèle ministre Ja’far, ainsi que l’exécution de sa famille, les illustres Barmécides. Cet épisode, célèbre dans tout l’Islam et notamment relaté dans Les Mille et Une Nuits, met en évidence un motif récurrent dans l’histoire du monde arabo-musulman, celui du couple formé par le sultan et son ministre. Bien plus qu’en Europe, cette alliance repose en effet sur des affinités affectives. Le ministre du sultan est presque toujours son ami intime, voire son amant, et leur collaboration prend souvent fin dans le sang, justifiant en apparence le lieu commun d’une histoire politique placée sous le signe de politique l’instabilité. Pourtant, l’irruption de la passion en politique remplit également une fonction régulatrice : symptôme d’une crise, d’une rupture de l’ordre du royaume, elle permet finalement que naisse une «voix» de l’opinion, un pouvoir politique négocié. À travers le prisme du couple que forment le sultan et son ministre, notion centrale de la littérature politique et historiographique, Jocelyne Dakhlia examine à nouveaux frais la question du despotisme et de l’arbitraire politique en Islam. Elle invite à découvrir la richesse de l’héritage médiéval et moderne des États du monde islamique, à mille lieues de l’image erronée d’un univers politique voué à l’absolutisme, sans contrepoids ni mûrissement démocratique possibles.
  • Collection historique (Aubier)
  • Paru le 15/04/2005
  • Genre : Histoire
  • 304 pages - 135 x 221 cm
  • Broché
  • EAN : 9782700723465
  • ISBN : 9782700723465

Du même auteur

Vous aimerez aussi

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts . En savoir plus
fermer