Couverture bientôt disponible

Les Citoyens du large

Les identités maritimes en France (XVIIe-XIXe siècle)

L'expansion européenne, qui ouvre puis caractérise la période moderne, a autorisé la lente autonomie sociale des gens de mer qui en furent l’un des instruments essentiels. À partir du XVe siècle, le développement des activités maritimes leur a permis de se différencier progressivement de l’ensemble des populations littorales. Vint ensuite le temps de la diversification au sein du monde de l’océan. L’ouvrage d’Alain Cabantous s’attache à cerner ce monde à part avec pour fil directeur une question : qu’est-ce que l’identité maritime ? En inventoriant et en analysant les données démographiques, religieuses, sociales, culturelles et matérielles relatives aux populations maritimes, Alain Cabantous montre que cette identité ne résulte pas d’un déterminisme géographique. Elle s’inscrit avant tout dans une histoire et des espaces originaux ; elle est également en grande partie conditionnée par le regard porté sur elle par le terrien.
Cérémonies festives, habitudes vestimentaires, règles du métier, implantations géographiques et formes d’habitat sont scrupuleusement examinées et permettent de mettre à jour les contours d’une identité affirmée qui cache pourtant mal la diversité des comportements. Déjà, voyageurs, armateurs, médecins ou écrivains s’étaient bien gardés de confondre trop souvent les marins au long cours, les corsaires, les hommes de la pêche, les officiers ou les capitaines, tous pourtant vrais gens de mer.
  • Collection historique (Aubier)
  • Paru le 14/02/1995
  • Genre : Histoire
  • 288 pages - 135 x 220 cm
  • Broché
  • EAN : 9782700722598
  • ISBN : 9782700722598

Vous aimerez aussi

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts . En savoir plus
fermer