Couverture bientôt disponible

L’homme qui rit - 1

À la fin du XVIIe siècle, un jeune lord est enlevé sur ordre du roi et atrocement défiguré, la bouche fendue jusqu’aux oreilles. Abandonné une nuit d’hiver, il parvient à rejoindre la cahute d’un philosophe ambulant, et devient saltimbanque. Quinze ans plus tard, rétabli dans ses droits, il est pair d’Angleterre. Mais sa mutilation ne s’effacera pas, et celui qui se serait voulu prophète à la Chambre des lords restera condamné à n’être qu’un bouffon. Lorsqu’il publie le livre en 1869, Hugo le présente comme le roman de l’aristocratie, premier volume d’une trilogie consacrée à une Histoire de la Révolution que Quatre-vingt-treize achèverait. Et ce livre sombre dénonce bien en effet le despotisme de l’aristocratie. Mais si L’Homme qui rit est une méditation historique et métaphysique, c’est aussi une œuvre foisonnante et baroque, une manière de drame qui réclame un «lecteur pensif», puisque Hugo nous donne à réfléchir sur la misère et sur le peuple, sur l’amour et sur le désir, aussi bien que sur le Mal.
  • GF - Littérature et civilisation
  • Paru le 07/04/1982
  • 444 pages - 108 x 178 cm
  • Format poche
  • EAN : 9782080703590
  • ISBN : 9782080703590

Dans la même série

Du même auteur

Voir tous les livres

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts . En savoir plus
fermer