Le 18 Brumaire de Louis Bonaparte

Le 18 Brumaire de Louis Bonaparte

«Hegel remarque quelque part que tous les grands faits et les grands personnages de l’histoire universelle adviennent pour ainsi dire deux fois. Il a oublié d’ajouter : la première fois comme tragédie, la seconde fois comme farce.» Ainsi commence ce texte mordant, féroce et drôle. Voici la tragédie : le 18 Brumaire de l’an VIII – 9 novembre 1799 dans le calendrier révolutionnaire –, Bonaparte renverse le Directoire par un coup d’État, prenant le titre de Premier Consul ; puis la farce : le 2 décembre 1851, son neveu, Louis Napoléon Bonaparte, répète l’opération. Comment comprendre l’acte de ce Napoléon le Petit ? Son coup d’État fut-il, comme le qualifie Victor Hugo, une «félonie en chair et en os» ? Ou fut-il au contraire une avancée révolutionnaire, comme le prétend Proudhon ? À ces deux conceptions – l’histoire partisane mais anecdotique de Hugo, l’histoire scientiste de Proudhon –, Marx oppose une histoire des conditions de possibilité de l’action : «Je démontre comment la lutte des classes en France créa des circonstances et des conditions qui rendirent possible le fait qu’un personnage médiocre et grotesque joue le rôle de héros.»
  • GF (n° 1320) - Philosophie
  • Paru le 15/05/2007
  • Genre : Philosophie
  • 218 pages - 108 x 178 cm
  • Broché
  • EAN : 9782081204959
  • ISBN : 9782081204959

Du même auteur

Voir tous les livres

Vous aimerez aussi

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts . En savoir plus
fermer