Couverture bientôt disponible

Phèdre

suivi de La Pharmacie de Platon de Jacques Derrida

Comment parler, pourquoi écrire ? Voilà de quoi discutent, en cette fin du Ve siècle avant J.-C, deux Athéniens étendus près d’un gattilier en fleur, à l’ombre d’un platane sous lequel coule une source, sur les bords de l’Ilissos, à quelques centaines de mètres de l’Acropole. Mais comment évoquer le pouvoir du discours sans parler de la réalité qui produit le discours et sur laquelle s’exerce son pouvoir, l’âme humaine, résidu de ce principe qui meut les corps célestes et même l’univers en son entier ? Le Phèdre est un des très grands dialogues de Platon : il est à la fois extraordinairement divers dans son fond, puisqu’il y est question de la mort, de l’amour, de la rhétorique et de l’écriture, et dans sa forme car on y trouve dialogues, discours, descriptions, mythes et prières. L’art littéraire de Platon s’y développe remarquablement. Au texte présenté, traduit et annoté par Luc Brisson, cette édition joint La Pharmacie de Platon de Jacques Derrida, le passionnant commentaire d’un des thèmes du Phèdre, l’origine et la valeur de l’écriture.
  • GF (n° 1268) - Philosophie
  • Paru le 03/10/2006
  • Genre : Philosophie
  • 418 pages - 108 x 178 cm
  • Format poche
  • EAN : 9782080712684
  • ISBN : 9782080712684

Vous aimerez aussi

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts . En savoir plus
fermer