Couverture bientôt disponible

Thomas d’Aquin et la controverse sur L’Éternité du monde

La redécouverte d’Aristote par les philosophes du Moyen Âge chrétien les confronte à plusieurs thèses incompatibles avec la révélation biblique, notamment celle d’un Univers éternel et incréé. Renouvelant un débat présent chez les commentateurs antiques d’Aristote, puis chez les penseurs musulmans du XIIe siècle, la controverse qui s’ensuit au sein de l’Université naissante conduit aux condamnations de 1277 : l’évêque de Paris interdit l’enseignement de ces thèses issues d’Aristote. Cette anthologie rassemble les principaux textes de la controverse sur l’éternité du monde, l’une des plus importantes du Moyen Âge. Ils visent à démontrer ou à réfuter deux positions antagonistes, qui prétendent néanmoins toutes deux accepter le dogme de la création au début du temps : 1) il est possible de démontrer philosophiquement que le monde a commencé ; 2) il est impossible de le démontrer philosophiquement, car le commencement du monde ne peut être connu que par la foi. Contrairement à Bonaventure et, plus tard, à Henri de Gand, Thomas d’Aquin opte pour la deuxième voie, celle d’un agnosticisme philosophique partiel, que suivra Guillaume d’Ockham, et qui préfigure l’agnosticisme généralisé de Kant dans les célèbres «antinomies de la raison», cinq siècles plus tard.
  • 416 pages - 108 x 178 cm
  • Format poche
  • EAN : 9782080711991
  • ISBN : 9782080711991

Du même auteur

Vous aimerez aussi

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts . En savoir plus
fermer