Couverture bientôt disponible

La République clandestine 1818-1848

À partir de nombreuses recherches dans les archives (correspondances, rapports de police ou notes diplomatiques), Jeanne Gilmore retrace dans ce livre la «longue marche» des républicains pendant la Restauration et la monarchie de Juillet. Tout au long de ces années, on l’oublie parfois, opposition souterraine et lutte clandestine ne cessèrent pas. Il y eut d’innombrables complots. La répression fut terrible. Dès 1822, un coup d’Etat préparé sous le patronage de La Fayette échoue faute de coordination et jusqu’en 1830 le pays connaîtra une agitation endémique. Lorsque les erreurs de Charles X eurent précipité la chute des Bourbons, la république sembla à portée de main mais Louis-Philippe, aidé par Thiers et Talleyrand, rafla la mise. Le combat continuera, plus violent, dans un climat lourd de menaces. Les ministres de Louis-Philippe, Thiers et Guizot en particulier, se serviront d’armes multiples pour écraser les républicains : procès, agents doubles, arrestations, emprisonnements… mais toujours, sous les coups, les têtes de l’hydre repoussaient et toujours le phénix renaissait de ses cendres! Les républicains apprirent enfin à s’organiser, formés aussi bien par la stratégie révolutionnaire que par les mille aspects de la répression. Si la République est proclamée en 1848, ce sera pour peu de temps : il n’y avait pas, parmi tous ces hommes héroïques, de chefs incontestables. On trouvera ici l’histoire d’une «traversée du désert» aux épisodes parfois bouleversants ou poignants et qui ramène au jour un nombre impressionnant de noms, les noms oubliés de ceux-là mêmes qui modelèrent, dans les ténèbres de la clandestinité, la République.
  • Histoire (Aubier)
  • Paru le 24/02/1997
  • Genre : Histoire
  • 458 pages - 135 x 220 cm
  • Broché
  • EAN : 9782700722819
  • ISBN : 9782700722819

Vous aimerez aussi

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts . En savoir plus
fermer