Couverture bientôt disponible

L’Invention du possible

L'histoire qui nous entraîne voit son sens se brouiller. Si se marque ainsi la fin des « grandes illusions » historiques et des certitudes idéologiques, il ne faut pas s'en plaindre : ce siècle aura été celui des tragédies. Mais si les valeurs se troublent, si les idées s'effacent, si le sentiment gagne qu'il n'y a plus ni projets à former ni choix à faire, si l'extrémisme se nourrit chez nous de l'égoïsme et de l'indifférence, cependant qu'ailleurs s'étendent la misère et le fanatisme, faut-il s'y résigner ? Ce serait consentir à de nouveaux drames. Ma crainte serait que les socialistes soient absents de ce débat. Qu'en cette fin de siècle où le communisme dépose son bilan et où l'idéologie libérale se fait pesante, le socialisme démocratique, par timidité, ou conformisme, ne renonce à avancer des idées et ne cède le pas au conservatisme. Nombreux sont ceux qui, en France, s'interrogent. À gauche, je suis de ceux-là. C'est pourquoi j'ai voulu écrire ce livre. Pour tenter d'éclairer le sens de la partie qui se joue. L'avenir n'est pas donné d'avance. Si tous les futurs ne sont pas possibles, si l'épreuve du réel n'autorise pas tous les rêves, le possible ne se déduit pas non plus mécaniquement de la réalité présente. Il est ouvert et multiple, il se crée. À nous de décider ce qu'il doit être sans nous laisser enchaîner aux seules nécessités du présent. La démocratie ne vit que d'inventer les possibles.
  • Hors collection - Documents, témoignages et essais d’actualité
  • Paru le 13/09/1991
  • 324 pages - 135 x 220 cm
  • Broché
  • EAN : 9782080664693
  • ISBN : 9782080664693

Du même auteur

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts . En savoir plus
fermer