Couverture bientôt disponible

La Fleur de Stéphanie

Tu dois rester très calme, c’est la consigne. Tu t’adresses à un des tueurs de ta famille ou à un de ses complices, et tu ne dois surtout pas t’emporter. Les gacaca, tribunaux traditionnels, fonctionnent selon des règles qui, pour certaines, ressemblent à celles d’un tribunal habituel. Le président doit veiller au bon déroulement des séances, il s’agit de savoir se tenir. Tu penses, c’est sûr, que lorsque tu es face à l’assassin de ta sœur, comme cela m’est arrivé, tu dois savoir te tenir. C’est la moindre des choses, non ? Aujourd’hui, les gacaca confrontent les rescapés à leurs tueurs. En échange d’importantes remises de peine, ces derniers sont incités à révéler la vérité sur les ultimes instants de leurs victimes ainsi que les lieux où leurs dépouilles ont été abandonnées. Douze ans après le génocide, Esther, dont la quasi-totalité de la famille a été exterminée, cherche toujours le corps de sa sœur Stéphanie. De cette sœur aimée, il ne reste qu’une fleur, qu’elle avait plantée dans sa jeunesse, près de la maison familiale. DansLa fleur de Stéphanie, de façon sobre et poignante, Esther raconte ce cruel face-à-face avec les tueurs, et donne la parole à des rescapés qui travaillent chaque jour auprès d’eux, afin de les sensibiliser à la paix et à la reconstruction d’une nation rwandaise.
  • Hors collection - Documents, témoignages et essais d’actualité
  • Paru le 17/03/2006
  • Genre : Documents
  • 256 pages - 135 x 220 cm
  • Broché
  • EAN : 9782080689771
  • ISBN : 9782080689771

Vous aimerez aussi

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts . En savoir plus
fermer