Couverture bientôt disponible

Goebbels

En Allemagne, dans les années qui suivirent la Première Guerre mondiale, Dieu était mort. Il fallait donc le réinventer, mais cette tâche délicate ne put être accomplie ni par les libéraux de la République de Weimar, ni par les militaires, encore moins par les communistes. Joseph Goebbels, fils chétif et infirme d’un ouvrier catholique travailleur, réussit là où les autres avaient échoué : il fit de Hitler un dieu, de son parti une église et du pangermanisme une religion nouvelle. L’auteur analyse les motivations qui poussèrent Goebbels et les qualités qui lui assurèrent le succès : sa formation intellectuelle, son refus violent du christianisme traditionnel ; ses complexes physiques et sa frustration sociale ; sa haine des juifs qui l’avaient empêché d’accéder à un poste dans une maison d’édition qu’ils contrôlaient ; son intelligence souple et sa force de travail ; enfin, la grande «affaire» de sa vie, sa rencontre avec Hitler et la fascination que celui-ci allait exercer sur celui-là, jusqu’à ce que la mort les unisse. Devenu ministre de la Propagande et de la Culture, Joseph Goebbels sera responsable de la mise en place du plus formidable appareil de propagande de l’Histoire. L’élaboration des méthodes technologiques et psychologiques modernes (mass media, conditionnement par répétition) situent le «petit docteur» à un rang privilégié par rapport aux autres manipulateurs de foules. Dans ce domaine, sa réussite confine au génie.
  • 384 pages - 150 x 210 cm
  • EAN : 9782080606440
  • ISBN : 9782080606440

Vous aimerez aussi

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts . En savoir plus
fermer