Couverture bientôt disponible

Et si on faisait payer les étrangers ?

Louis XIV, les immigrés et quelques autres

L’immigration menace-t-elle l’identité nationale ? La France doit-elle être terre d’accueil ? Quelle position l’État doit-il adopter face à l’immigré ? Ces débats, actuellement très vifs, n’en sont pas moins anciens. Dès le XVIe et XVIIe siècles, les étrangers, souvent encouragés par l’État, sont nombreux à venir en France. C’est leur histoire, largement ignorée par l’historiographie en dépit de son intérêt évident pour comprendre « l’identité de la France », qui est présentée ici. Quel était le statut des étrangers sous l’ancienne monarchie et quel parti celle-ci a-t-elle pu en tirer ? En 1967, à un tournant décisif du règne de Louis XIV, une tentation financière se fait jour : et si on faisait payer les étrangers ? Des listes de taxes ont été établies frappant des milliers de personnes, étrangers et descendants d’étrangers. Ces sources exceptionnelles font apparaître un véritable tableau de la France étrangère à l’aube des Lumières cosmopolites. La taxation a donné lieu à un marchandage entre les contribuables et le pouvoir. L’État s’expose, les rouages de sa fiscalité se dévoilent. L’État, les immigrés… et quelques autres sont amenés à fournir des réponses aux questions majeures que la monarchie et sa taxation ont contribué à faire naître : qu’est-ce qu’un étranger ? Qu’est-ce qu’un français ?
  • Hors collection - Histoire
  • Paru le 24/03/1999
  • Genre : Histoire
  • 480 pages - 135 x 220 cm
  • Broché
  • EAN : 9782082118064
  • ISBN : 9782082118064

Du même auteur

Vous aimerez aussi

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts . En savoir plus
fermer