La Grande Misère

Une résistante catholique à Ravensbrück

Tout a commencé chez un bouquiniste : le livre de Maisie Renault y dormait là, parmi d’autres consacrés à la Seconde Guerre mondiale – « depuis 40 ans », précisa le libraire. À sa sortie, en 1948, La Grande Misère bouleversa le jury du Grand Prix Vérité, qui distingua ce récit d’une jeune résistante rescapée du « pays de la mort ». Arrêtée par la Gestapo alors qu’elle cherchait à protéger son frère, le célèbre colonel Rémy, Maisie Renault était arrivée, un jour de 1944, à Ravensbrück, au pire moment de l’histoire du camp. Situé au cœur du Reich, il était dédié aux prisonnières politiques, mais aussi aux « détenues familiales », sœurs, femmes, mères de patriotes... Avec une incroyable humanité, Maisie Renault raconte sa lutte pour survivre à l’heure où le camp de concentration se transforme en une effroyable machine à exterminer : comment préserver sa dignité, résister à l’ensauvagement qui les gagne toutes petit à petit et trouver au plus profond de soi la force nécessaire pour ne pas sombrer. Par la sobriété de son écriture, la justesse du ton, La Grande Misère touche en plein cœur. On n’oubliera pas de sitôt le témoignage de cette femme au courage exemplaire.
  • Hors collection - Histoire
  • Paru le 07/01/2015
  • Genre : Histoire
  • 240 pages - 136 x 210 cm
  • Broché
  • EAN : 9782081348110
  • ISBN : 9782081348110

Vous aimerez aussi

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts . En savoir plus
fermer