Couverture bientôt disponible

Les Larmes de Nietzsche

« Richard Pinhas essaie de dégager en quoi les visions que Nietzsche avait de la Musique, de l’Art, de la Vie, sont d’ores et déjà à l’œuvre en secret dans certains replis cachés des technologies cyborgs en devenir. Il fait renaître le philosophe disparu il y a tout juste un siècle dans sa propre théorie/pratique de la Musique et du Temps. Il projette une lumière encore incertaine – mais qui pourrait se vanter de prédire le chaos ? –, une lumière fragile, donc, sur les transformations actuelles et/ou potentielles de l’homme, et surtout sur ce que l’Art engage de processus métamorphiques pour donner une chance à la beauté, à la poiesis, de continuer d’œuvrer dans les interstices de la Machine. » Maurice G. Dantec
De Nietzsche à Deleuze en passant par Spinoza… De Wagner à Boulez via Kraftwerk, Lou Reed et les Sex Pistois… Variations philosophiques et musicales speedées, instantanés de pensée sauvage et lyrique : Richard Pinhas parvient à décrire la musique avec des mots, traçant un lumineux réseau, dans une veine deleuzienne inspirée. « Se shooter à Gilles, drogue du XXème siècle, rongeasse, képa de Logique du sens… se shooter à Deleuze, la sublime drogue à l’eau claire… un rail, une ligne actuel/virtuel… » Dans des textes d’une poésie violente et ludique, il évoque aussi, tout simplement, Deleuze, le maître et l’ami disparu.
  • 276 pages - 135 x 210 cm
  • Broché
  • EAN : 9782080678140
  • ISBN : 9782080678140

Vous aimerez aussi

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts . En savoir plus
fermer