Couverture bientôt disponible

La Géométrisation de la physique

La physique était jadis éloignée de la vie quotidienne, mais elle fascinait par sa vision du monde (la gravitation universelle ou les balbutiements de l’atomisme…) et elle semblait familière par ses expériences de salon (l’ambre frotté d’une peau de chat ou les hémisphères de Magdebourg…). Son langage théorique était, croyait-on, celui de la nature : « la divine géométrie », disait Voltaire, celle des Grecs, celle d’Euclide. Aujourd’hui, la physique est partout – dans les cartes de crédit, les montres à quartz, la télévision – mais elle intimide par le mystère ou le gigantisme de son appareillage (le laser, les accélérateurs de particules) et par l’abstraction de son langage théorique (les groupes, les algèbres, les géométries non euclidiennes). Plus elle agit sur le monde et plus elle semble s’éloigner de l’homme. Ce livre montre qu’il n’en est rien. Les physiciens conservent leur goût esthétique et leur sens des analogies et, malgré une certaine rupture, ce sont des racines profondes qui nourrissent les fruits de la physique moderne dont l’abstraction transfigure les images éternelles de la géométrie. Car la géométrie est le maître-mot de l’ouvrage. Toujours présente, protéiforme, elle sous-tend la vision du monde de la physique, depuis l’Antiquité jusqu’à nos jours, et sert de fil d’Ariane pour conduire le lecteur jusqu’à la relativité générale, la mécanique quantique et la théorie des particules élémentaires, en passant par les corps platoniciens, l’astronomie de Kepler, la mécanique de Newton, les lois de moindre chemin et la symétrie des cristaux.
  • Hors collection - Sciences
  • Paru le 25/10/1994
  • Genre : Sciences
  • 276 pages - 135 x 218 cm
  • Broché
  • EAN : 9782082112109
  • ISBN : 9782082112109

Du même auteur

Vous aimerez aussi

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts . En savoir plus
fermer