Les femmes qui lisent sont dangereuses

Les femmes qui lisent sont dangereuses

À l’origine était la femme, plurielle par nature, tour à tour objet d’amour, de fascination et de crainte. De la Vénus de Willendorf, image d’un idéal féminin tout-puissant, à la Mariée de Niki de Saint-Phalle, offrant le regard de la femme artiste sur sa propre destinée, la quête de l’éternel féminin jalonne l’histoire de l’art depuis les temps les plus anciens. Figures mythiques et tutélaires, les héroïnes amoureuses, d’Eve à Rita Hayworth et de Bethsabée à Camille Claudel, se révèlent brutales ou tendres, ambitieuses parfois, mais toujours ensorceleuses : dangereuses pour les autres et pour elles-mêmes. Parcourant cette galerie des amantes fatales, Laure Adler et Élisa Lécosse proposent un décryptage passionnant d’une histoire trop longtemps laissée aux seuls mains et regards des hommes. Explorant les archétypes, les codes de l’histoire de l’art et leur détournement au fil des époques, elles analysent le lent basculement des femmes vers l’autonomie amoureuse et la reconnaissance du corps et du désir.
  • 152 pages - 166 x 217 cm
  • Couleur - Relié sous jaquette
  • EAN : 9782081363151
  • ISBN : 9782081363151

Autour du livre

On en parle...

«C’est une merveille ! Il y a une très bonne introduction de Laure Adler. Cela m’a donné envie d’aller voir les peintres que je ne connaissais pas. C’est une anthologie de la peinture depuis le Moyen-Age jusqu’à nos jours. C’est superbement fait !» Frédérique Hébrard
FRANCE 5 / Elle était une fois - LE MAGAZINE DE LA SANTÉ

Des mêmes auteurs

Vous aimerez aussi

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts . En savoir plus
fermer