Couverture bientôt disponible

Pouvoir et contre-pouvoir à l'ère de la mondialisation 

Les grandes idées de la modernité européenne – le nationalisme, le communisme, le socialisme, mais aussi le néolibéralisme – ont fait leur temps. Aujourd’hui, les États – nations ne sont plus en mesure de réguler la mondialisation du travail et des échanges. Et, à l’heure où chaque personne, dans sa famille, sa vie professionnelle et conjugale, ses opinions politiques et ses ambitions propres, est membre de différentes communautés à la fois, le cosmopolitisme est sans doute la prochaine grande idée du XXIe siècle. Mais ce cosmopolitisme prospectif soulève bien des questions : si les États – nations démocratiques s’accommodent si mal de la mondialisation, n’est-ce pas parce qu’elle exige d’eux qu’ils renoncent à leur pouvoir ? À l’inverse, comment un régime cosmopolitique fondé sur les Droits de l’homme – universels et transcendants – peut-il se soumettre à un contrôle démocratique ? Avec le souci d’établir les règles d’une politique intérieure mondiale réaliste et critique, Ulrich Beck ouvre un débat capital : le choix de la société à venir
  • 562 pages - 130 x 200 mm
  • Broché
  • EAN : 9782700736885
  • ISBN : 9782700736885

Du même auteur

Vous aimerez aussi

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts . En savoir plus
fermer