Ils ne mouraient pas tous mais tous étaient frappés

Ils ne mouraient pas tous mais tous étaient frappés

Journal de la consultation «Souffrance et travail» 1997-2008

Marie Pezé a ouvert la consultation «Souffrance et travail» à Nanterre en 1997. Pendant treize ans, elle y a reçu des patients aux profils les plus divers, auxquels elle donne ici la parole, invitant le lecteur à entendre l'extraordinaire impact du travail sur le corps, à être témoin, à ses côtés, du quotidien d'hommes et de femmes soumis au harcèlement, à l'emploi précaire, à la déqualification, au chômage : Agathe, aide-soignante, qui se ronge pour la sécurité de ses malades au point de sombrer dans la paranoïa ; Serge, cadre-sup’, qui a besoin de se doper au travail pour se «sentir vivant» François, juriste d'entreprise, qui fait une tentative de suicide sur son lieu de travail parce qu'il n'y «arrive plus»… À travers ces récits cliniques, l'auteur dresse un constat terrible : les pathologies liées au travail se généralisent et s'aggravent ; l'hyper-productivisme est devenu la norme, fragilisant l'ensemble des salariés. Au-delà du cri d'alarme, Marie Pezé demande à chacun, victime potentielle ou proche de celle-ci (collègue, manager, médecin…) de prendre ses responsabilités face au déclin des «ressources humaines».
  • Champs actuel (n° 966)
  • Paru le 05/05/2010
  • Genre : Essais
  • 216 pages - 109 x 179 mm
  • Broché
  • EAN : 9782081231665
  • ISBN : 9782081231665

Vous aimerez aussi

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts . En savoir plus
fermer