Couverture bientôt disponible

Les Origines philosophiques du libéralisme

Triomphe du marché et de la société civile, règne de l’individualisme et du «droit à la différence», déclin de la loi abstraite et uniforme au profit de droits de plus en plus différenciés : telle est la vision associée aujourd’hui au libéralisme – principalement chez ses adversaires, parfois chez ses défenseurs. Pourtant, les origines philosophiques du libéralisme contredisent ce schéma : les «classiques» ont mis au centre de leur pensée la souveraineté de la Loi, indissociable de sa fécondité pour la liberté humaine. Que nous enseigne alors cette divergence d’interprétation ? Est-ce l’expression d’une tension interne à la pensée libérale elle-même ? Faudrait-il opposer la loi et les droits, en revenant pour cela au partage entre le courant rationaliste, fondateur du libéralisme politique, et le courant empiriste qui crée, avec David Hume, le libéralisme économique ? Telles sont les questions qu’explore le présent ouvrage, en les rapportant à l’idéal commun des libéraux : «le gouvernement de la liberté».
  • Champs essais (n° 947) - Philosophie
  • Paru le 13/01/2010
  • Genre : Philosophie
  • 400 pages - 108 x 178 mm
  • Broché
  • EAN : 9782081232587
  • ISBN : 9782081232587

Du même auteur

Vous aimerez aussi

Ce site utilise des cookies nécessaires à son bon fonctionnement, des cookies de mesure d’audience et des cookies de modules sociaux. Pour plus d’informations et pour en paramétrer l’utilisation, cliquez ici. En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies.

fermer