Hérétiques

En 1905, à trente et un ans, Gilbert Keith Chesterton réunit en un volume les articles qu’il a donnés au Daily News pendant trois ans. Ce livre, Hérétiques, allait faire l’effet d’un « coup de vent dans une pièce mal aérée ». Chesterton y attaque les maux de la modernité : la croyance au progrès, le scepticisme, le déterminisme et les paroles creuses en tous genres. Ses contemporains – Rudyard Kipling, George Bernard Shaw, H.G. Wells – sont copieusement malmenés, mais avec tout l’esprit d’un homme lucide et plein d’humour, à qui il est par conséquent égal de parler sérieusement de religion…
Valery Larbaud, qui lui rendit visite en Angleterre, devait laisser un portrait inoubliable de celui qu’on surnommait « le prince du paradoxe » : un géant, oscillant entre l’enfance et la sagesse, à qui il tombait des allumettes des cheveux lorsqu’il secouait la tête. C’est la voix de ce géant, tonitruante et espiègle, que ce livre donne à entendre.

  • 274 pages - 136 x 210 mm
  • Format poche
  • EAN : 9782081220294
  • ISBN : 9782081220294

Du même auteur

Vous aimerez aussi

Ce site utilise des cookies nécessaires à son bon fonctionnement, des cookies de mesure d’audience et des cookies de modules sociaux. Pour plus d’informations et pour en paramétrer l’utilisation, cliquez ici. En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies.

fermer