Impressions d’Afrique

    • Édition : Tiphaine Samoyault
Qu’on ne s’attende pas à un roman d’aventures, encore moins à des souvenirs de voyage : Impressions d’Afrique, paru en 1909, est un laboratoire d’expérimentation littéraire, où l’histoire commence au chapitre I ou au chapitre X, selon le choix du lecteur ; chaque mot en recèle un autre, chaque phrase contient en germe un roman à venir. Edmond Rostand, le premier, fut fasciné ; puis Marcel Duchamp – il dit s’en être inspiré pour La Mariée mise à nu –, Michel Leiris, André Breton, Georges Perec… Et pourtant, ce texte magistral, où les excès de l’imagination n’ont d’égal que l’extrême maîtrise de l’écriture, n’intéressa pas même les éditeurs : Roussel dut le publier à son compte. Est-ce l’œuvre d’un fou mystificateur ? d’un hermétiste ? d’un oulipien avant l’heure ? Peu importe. Comme l’écrivait Paul Reboux : «C’est un livre extraordinaire, ahurissant, cocasse, chimérique ; donc, ce n’est pas un livre indifférent.»
  • GF - Littérature et civilisation
  • Paru le 17/10/2005
  • 384 pages - 108 x 178 mm
  • Format poche
  • EAN : 9782080712325
  • ISBN : 9782080712325

Du même auteur

Ce site utilise des cookies nécessaires à son bon fonctionnement, des cookies de mesure d’audience et des cookies de modules sociaux. Pour plus d’informations et pour en paramétrer l’utilisation, cliquez ici. En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies.

fermer