Couverture bientôt disponible

La Locandiera – Les Rustres

Mirandoline, seule. Tous ceux qui descendent dans cette auberge s’amourachent de moi, oui tous, tous jouent les amoureux transis, et je ne compte plus tous ceux qui me proposent tout de go de les épouser. Et voilà ce Chevalier, cet ours mal léché, qui me traite sans ménagement ! [...] C’est l’ennemi des femmes ? Il ne peut les voir ? Pauvre fou ! Il n’a sans doute pas encore trouvé celle qui saura s’y prendre. Mais il la trouvera. Il la trouvera. Qui sait s’il ne l’a pas déjà trouvée ? C’est justement avec des individus comme lui que je me pique au jeu. Ceux qui me courent après ont vite fait de m’ennuyer. La noblesse, ça n’est pas pour moi. La richesse, je l’estime mais pas plus que ça. Tout mon plaisir consiste à me voir servie, courtisée, adorée. C’est là mon point faible, et c’est celui de presque toutes les femmes. Me marier ? Je n’y songe même pas ! Je n’ai besoin de personne. Je vis honnêtement, et je savoure ma liberté. Je commerce avec tout le monde mais je ne m’éprends jamais de personne. J’entends bien me moquer de toutes ces caricatures d’amoureux transis et j’entends user de tout mon art pour vaincre, abattre et briser ces cœurs barbares et insensibles qui sont nos ennemis à nous autres femmes qui sommes ce que la bonne mère nature a produit de meilleur au monde.
  • GF - Littérature et civilisation
  • Paru le 24/04/1996
  • 256 pages - 108 x 178 mm
  • Format poche
  • EAN : 9782080709493
  • ISBN : 9782080709493

Du même auteur

Voir tous les livres

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts . En savoir plus
fermer