Le Joueur d’échecs

    • Traduction : Diane Meur
Sur un paquebot reliant New York à Buenos Aires, en 1939, le champion du monde d’échecs est mis en difficulté par un inconnu lors d’une partie improvisée. L’homme, qui affirme ne pas s’être assis devant un échiquier depuis plus de vingt ans, confie au narrateur sa terrible histoire : rescapé de la terreur nazie en Autriche, il a été soumis pendant plusieurs mois à la torture psychologique d’un isolement total, auquel seul le jeu d’échecs, qu’il pratiquait mentalement, lui a permis d’échapper… Le Joueur d’échecs, que Zweig rédigea en 1941 depuis l’exil et qu’il acheva peu de temps avant de se donner la mort, est l’unique texte de fiction dans lequel il évoque frontalement le nazisme. Œuvre d’un auteur orphelin de sa patrie comme de ses idéaux, cette nouvelle est aussi une réflexion sur le destin de l’Europe et du monde – ce monde devenu, à l’heure où écrit Zweig, un grand échiquier où «plus rien n’est à sa place».
  • 144 pages - 108 x 178 mm
  • Broché
  • EAN : 9782081226562
  • ISBN : 9782081226562

Du même auteur

Voir tous les livres

Vous aimerez aussi

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts . En savoir plus
fermer