Nouveauté Les Pleurs

Les Pleurs

    • Édition : Esther Pinon
« J’écris tout bas » : être femme et poète au XIXe siècle n’est pas chose aisée, Marceline Desbordes-Valmore en convient. Et pourtant, inlassablement, la contemporaine de Lamartine et de Baudelaire s’est efforcée de faire entendre son cri.
Mère endeuillée et amante blessée, elle écrit pour survivre à la solitude des amours mortes et célébrer la solidarité des âmes face à l’énigme de la perte. Souffles, murmures et berceuses sont les refrains d’une poésie vocale, dont les vers semblent destinés à être chantés. La voix de Desbordes-Valmore s’exhale en soupirs languissants dans les alexandrins de «Je ne crois plus», s’amenuise jusqu’au bord du silence dans les pentasyllabes de «L’Adieu tout bas» et cascade comme un rire dans la première «Imitation de Moore».
La vibration d’une parole invaincue : telle est la joie déchirante qui naît des Pleurs (1833), dont cette nouvelle édition permet de redécouvrir une figure majeure de la poésie romantique, la seule femme élevée par Verlaine au rang de «poète maudit».

Dossier :
1. Réception des poèmes au XIXe siècle
2. Voix de femmes en poésie
3. Poésie et sociabilité romantiques.
  • GF (n° 1613) - Littérature et civilisation
  • Paru le 11/09/2019
  • Genre : Poésie
  • 304 pages - 108 x 176 mm
  • Broché
  • EAN : 9782081478701
  • ISBN : 9782081478701

Vous aimerez aussi

Ce site utilise des cookies nécessaires à son bon fonctionnement, des cookies de mesure d’audience et des cookies de modules sociaux. Pour plus d’informations et pour en paramétrer l’utilisation, cliquez ici. En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies.

fermer