Couverture bientôt disponible

Paradoxe sur le comédien

Paradoxe sur le comédien est un essai sur le théâtre rédigé sous forme de dialogue par Denis Diderot entre 1773 et 1777 et publié à titre posthume en 1830. Selon Diderot, qui s’oppose en cela à l’opinion générale de ses contemporains, l’acteur convaincant est celui qui est capable d’exprimer une émotion qu’il ne ressent pas. C’est le paradoxe : moins on sent, plus on fait sentir. Diderot expose deux sortes de jeux d’acteurs : 1° Jouer d’âme qui consiste à ressentir les émotions que l’on joue ; 2° Jouer d’intelligence qui repose sur le paraître et consiste à jouer sans ressentir. Ce paradoxe est le contraste entre l’expression du corps et l’absence d’émotion ressentie de la part de l’acteur, il joue sans éprouver. Il rit sans être gai, pleure sans être triste. L’acteur se sert de son corps comme d’un instrument. Le Paradoxe du comédien met donc en évidence l’écart qui peut exister entre le corps et le psychisme (ce qui n’est pas somatique et relève de l’esprit et de l’intelligence).
  • GF (n° 1131) - Littérature et civilisation
  • Paru le 16/10/2000
  • 320 pages - 108 x 178 mm
  • Format poche
  • EAN : 9782080711311
  • ISBN : 9782080711311

Du même auteur

Voir tous les livres

Ce site utilise des cookies nécessaires à son bon fonctionnement, des cookies de mesure d’audience et des cookies de modules sociaux. Pour plus d’informations et pour en paramétrer l’utilisation, cliquez ici. En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies.

fermer