Analytique du beau

Critique de la faculté de juger, 1re partie

    • Édition : Antoine Grandjean
    • Traduction (Allemand) : Alain Renaut
Pourquoi disons-nous de cette rose qu’elle est belle, et non qu’elle nous est agréable, qu’elle est parfaite, ou qu’elle est vraie ? Et pourquoi, parlant d’une «belle rose», entendons-nous précisément dire autre chose que lorsque nous évoquons une «rose agréable», une «rose parfaite», ou encore une «vraie rose» ? La récurrence du terme «beauté» dans nos discours se double d’une résistance envers toute substitution par un synonyme. Poser que ce fait têtu n’est pas infondé, c’est tenter de rendre justice à la spécificité de la beauté. Autonome beauté, que Kant entend précisément circonscrire, dans l’Analytique du beau, première partie de la Critique de la faculté de juger (1790).
  • GF (n° 1378) - Philosophie
  • Paru le 24/09/2008
  • Genre : Philosophie
  • 160 pages - 110 x 178 mm
  • Broché
  • EAN : 9782081211544
  • ISBN : 9782081211544

Du même auteur

Voir tous les livres

Vous aimerez aussi

Ce site utilise des cookies nécessaires à son bon fonctionnement, des cookies de mesure d’audience et des cookies de modules sociaux. Pour plus d’informations et pour en paramétrer l’utilisation, cliquez ici. En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies.

fermer