Lettres philosophiques

    • Édition : Gerhardt Stenger
Face à la production de Diderot, Montesquieu ou encore Rousseau, l’œuvre philosophique de Voltaire ne semble pas peser lourd. On connaît Voltaire conteur, poète, dramaturge, historien, politique… qu’en est-il de Voltaire philosophe ? Les textes réunis dans ce volume, depuis son premier ouvrage polémique – les célèbres Lettres philosophiques – jusqu’à ses derniers écrits sur Dieu, moins connus, invitent à découvrir la singularité de la pensée voltairienne. Écrites en Angleterre, les Lettres philosophiques (1734) sont «la première bombe lancée contre l’Ancien Régime» (Gustave Lanson) : avant d’éclater au visage de la royauté de droit divin, elles condamnèrent leur auteur à l’exil. Remettant en cause les certitudes dont étaient pétris les Français d’alors, Voltaire y fustige les autorités en place : nourri des théories de Newton et de Locke, il bat en brèche le cartésianisme ; attaquant Pascal, il tire à boulets rouges sur l’institution religieuse. Cette hostilité à l’esprit de système ne l’a plus jamais quitté. Farouchement opposé aux articles de la foi, il le fut aussi à l’athéisme, ainsi qu’en témoignent les brochures rédigées vers la fin de sa vie, de Tout en Dieu< :oeu> (1769) à Il faut prendre un parti< :oeu> (1775) en passant par Dieu< :oeu> (1770) et les Lettres de Memmius à Cicéron (1771), dans lesquelles le déisme voltairien se précise en une étonnante synthèse des idées de Leibniz, Malebranche et Spinoza.
  • 486 pages - 108 x 178 mm
  • Format poche
  • EAN : 9782080712240
  • ISBN : 9782080712240

Ce site utilise des cookies nécessaires à son bon fonctionnement, des cookies de mesure d’audience et des cookies de modules sociaux. Pour plus d’informations et pour en paramétrer l’utilisation, cliquez ici. En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies.

fermer