Nouveaux Essais sur l’entendement humain

Nouveaux Essais sur l’entendement humain

    • Édition : Jacques Brunschwig
Le dialogue imaginaire de Théophile et Philathèle dans les Nouveaux Essais sur l’entendement humain (1765) est le substitut d’un dialogue qui n’eut jamais lieu : celui de Leibniz avec Locke. Dans cette œuvre publiée à titre posthume, le philosophe de la monade fait entendre les voix alternées de l’empirisme et du rationalisme.
La question fondamentale que se pose Locke est celle des pouvoirs de la connaissance : la sagesse de l’homme est de ne pas chercher à se connaître comme Dieu le connaît, et de s’en tenir à ce qui lui est donné, sur le mode unique de la constatation. Leibniz, lui, croit à une connaissance de l’âme puisée à d’autres sources que l’expérience. Selon lui, les idées de Locke sont le fruit de l’inutile mutilation que l’esprit s’inflige à lui-même lorsqu’il fait de ce qui apparaît la norme de ce qui est.
Réintégrer ce savoir mutilé dans un savoir total, restituer aux propriétés que l’observation découvre leur enracinement intelligible : telle est l’ambition de Leibniz dans cette œuvre capitale sur la question de la connaissance humaine.
  • GF - Philosophie
  • Paru le 05/02/1990
  • 448 pages - 108 x 178 mm
  • Format poche
  • EAN : 9782080705822
  • ISBN : 9782080705822

Du même auteur

Ce site utilise des cookies nécessaires à son bon fonctionnement, des cookies de mesure d’audience et des cookies de modules sociaux. Pour plus d’informations et pour en paramétrer l’utilisation, cliquez ici. En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies.

fermer