Profession de foi du vicaire savoyard

Profession de foi du vicaire savoyard

    • Dossier : Gabrielle Radica
    • Édition : Bruno Bernardi
La Profession de foi du vicaire savoyard, que Rousseau a insérée au cœur du livre IV de l’Émile, est le principal texte qui, dans l’ensemble de son œuvre, aborde la question de Dieu et de la religion. Elle fut aussi capable de dresser contre elle la quasi-totalité de ce que l’époque comptait de penseurs et d’hommes d’Église : d’Holbach à Voltaire, en passant par l’archevêque de Paris et les ministres réformés de Genève, tous se scandalisèrent de cette Profession de foi qui valut à l’Émile d’être interdit.
Critiquant les religions révélées et refusant toute autorité aux Églises, Rousseau en appelle à la religion naturelle, croyance raisonnable et raisonnée que chacun peut découvrir dans l’intimité de son cœur.

Dossier sur le mal :
1. De l’expérience du mal à la pensée du mal
Qu’est-ce qui est mal?
D’où vient le mal?
2. Être heureux malgré le mal
3. Le bien général et le mal particulier
4. «Homme, ne cherche plus l’auteur du mal, cet auteur, c’est toi-même»
5. Discriminer le bien et le mal : la conscience
6. La religion positive et le mal
7. L’usage de la Profession de foi
8. Groupement de textes et bibliographie.
  • GF (n° 1448) - Philosophie
  • Paru le 05/05/2010
  • Genre : Philosophie
  • 224 pages - 108 x 179 mm
  • Broché
  • EAN : 9782081231375
  • ISBN : 9782081231375

Du même auteur

Voir tous les livres

Vous aimerez aussi

Ce site utilise des cookies nécessaires à son bon fonctionnement, des cookies de mesure d’audience et des cookies de modules sociaux. Pour plus d’informations et pour en paramétrer l’utilisation, cliquez ici. En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies.

fermer