Couverture bientôt disponible

Du côté de chez Marx, du côté de chez Freud

D'origine judéo-russe, né à Moscou en 1915, plongé tout enfant dans les tumultes de la révolution soviétique, Michel Sapir choisit la France comme patrie de cœur et part s'y installer en 1934 pour ses études de médecine. Mobilisé en 1939, il devient responsable de la Résistance pour la région Nice-Côte d'Azur et s'inscrit au parti communiste. Treize années durant il va participer à la grande illusion collective… jusqu'aux révélations par Khrouchtchev des crimes de Staline, et la répression du Printemps de Prague. Michel Saphir fait l'analyse de l'espèce d'hypnose idéologique dans laquelle tant de pays ont été plongés. Il en porte le deuil et ne regrette rien. D'autant qu'ayant quitté le PCF dans des circonstances, il assume la deuxième aventure majeure de sa vie : la psychanalyse. Dans le sillage de Ferenczi et de Balint, il invente une nouvelle approche de la relation « soignant-soigné » et s'y consacre depuis près de quarante ans. À partir de sa formation initiale de médecin, il sera l'un des premiers à insister sur l'importance du corps dans la psychanalyse. Marqué an sceau d'une sincérité sans concession, traversé de récits surprenants et de rencontres fécondes – il a été l'un des amis les plus proches de Jacques Prévert, dont il parle comme personne – cet ouvrage est celui d'un grand témoin de notre siècle qui, parvenu à l'âge des bilans, livre quelques-unes des clés de la connaissance et de la sagesse.
  • Hors collection - Documents, témoignages et essais d’actualité
  • Paru le 12/11/1998
  • Genre : Documents
  • 372 pages - 152 x 240 mm
  • Couleur - Broché
  • EAN : 9782080672858
  • ISBN : 9782080672858

Vous aimerez aussi

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts . En savoir plus
fermer