Couverture bientôt disponible

La Conviction

On oppose habituellement la croyance à la rationalité. Celle-ci répond à des critères de rigueur alors que la croyance se dispense de toute preuve. De même la conviction est associée à l'arbitraire individuel. Croyance et conviction sont donc la part maudite de l'intelligibilité. À ce titre la philosophie des sciences les récuse. Cet ouvrage prend le contre-pied de vues largement répandues. Il démontre que la rationalité a partie liée avec la croyance et que l'explication scientifique doit aboutir à l'intuition pour engendrer la conviction. En s'appuyant sur un petit nombre de philosophes qui se sont intéressés à la croyance et à la conviction – Spinoza, Fichte, Wittgenstein –, et sur des études scientifiques récentes d'après lesquelles les croyances humaines s'ancrent dans les croyances animales, l'auteur fait sortir ces notions du purgatoire. Contre les pensées positivistes, l'auteur fait appel au concept de « pensée souveraine » qui montre que le politique, le religieux et le scientifique sont en réalité imbriqués et ne se laissent pas réduire à leur seul fonctionnement. De même que la croyance rentre en compte dans la raison, sans l'intervention de la conviction, il n'y a pas de compréhension possible.
  • Hors collection - Documents, témoignages et essais d’actualité
  • Paru le 09/11/2000
  • Genre : Documents
  • 406 pages - 135 x 210 mm
  • Broché
  • EAN : 9782080678485
  • ISBN : 9782080678485

Du même auteur

Vous aimerez aussi

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts . En savoir plus
fermer