Couverture bientôt disponible

Un juge assassiné

À l’aube du 19 octobre 1995, le cadavre d’un homme est découvert dans des rochers, à 80 km de Djibouti. Le corps en partie carbonisé est celui d’un magistrat français de 39 ans, coopérant depuis un an au ministère de la Justice djiboutien. Son nom : Bernard Borrel. Alors que le corps du juge est toujours à l’endroit où on l’a retrouvé, un télégramme part de l’ambassade de France à Djibouti vers le Quai d’Orsay à Paris : « Bernard Borrel s’est donné la mort ». Sa femme, Élisabeth, est informée du suicide de son mari. On lui promet une autopsie à Djibouti ; elle n’aura jamais lieu. Quand elle demande des documents médicaux, comme les radiographies du corps de Bernard, on lui annonce qu’ils ont disparu. Des amis, des parents tentent de la convaincre que le suicide ne tient pas. Élisabeth, elle-même magistrate, a du mal à admettre qu’on lui cache les vraies raisons de la disparition de son mari. Peu à peu pourtant, elle se rend à l’évidence : elle a été manipulée. Elle dépose finalement plainte pour assassinat en 1997, à Toulouse. Et là, tout commence. Ce livre est l’histoire engagée et passionnante, documents et révélations à l’appui, du long combat d’une femme contre une version fabriquée à la hâte, contre la raison d’État et avec un seul objectif : la vérité.
  • Hors collection - Documents, témoignages et essais d’actualité
  • Paru le 10/10/2006
  • Genre : Documents
  • 384 pages - 152 x 240 mm
  • Broché
  • EAN : 9782080689764
  • ISBN : 9782080689764

Vous aimerez aussi

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts . En savoir plus
fermer