Pour défendre les causes perdues

Pour défendre les causes perdues

Les idées vraies sont éternelles, et ce qui aurait dû être mort et enterré, ce qui a été discrédité de fond en comble, opère un retour en force. Car les menaces écologiques, économiques et cybernétiques qui pèsent désormais sur nous font surgir la chance unique de réaffirmer quelques enseignements qu’on disait engloutis dans le bain de sang de l’histoire. Pour la première fois, Žižek dégage des voies politiques concrètes, fondées sur le volontarisme, une justice strictement égalitaire et la confiance dans le peuple – en résumé, une « version réinventée de la dictature du prolétariat ». Partant d’un plaidoyer en faveur de penseurs que la « police philosophique » a jugés antidémocrates – Platon et son « roi philosophe », Nietzsche et sa « volonté de puissance », Heidegger tenté par le national-socialisme, Foucault enthousiasmé par la révolution iranienne –, Žižek renverse ensuite les perspectives : il dissèque leurs dérives, autant de « bons pas dans la mauvaise direction », et nous montre sous un jour nouveau le « potentiel émancipateur des échecs passés ». Puis il passe au crible trois problématiques contemporaines : le concept de multitude forgé par Hardt et Negri, la soustraction badiousienne et, surtout, le « malaise dans la nature ». Dans ce nouvel opus combatif, Žižek cherche le noyau de vérité des causes prétendument perdues et se livre à un véritable acte de foi.
  • Hors collection - Essais
  • Paru le 29/02/2012
  • Genre : Philosophie
  • 382 pages - 154 x 240 mm
  • Broché
  • EAN : 9782081215047
  • ISBN : 9782081215047

Du même auteur

Voir tous les livres

Vous aimerez aussi

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts . En savoir plus
fermer