Le Rêve brisé des Arméniens

C’est dans la nuit du 23 au 24 avril 1915, à Constantinople, qu’eut lieu la première rafle d’Arméniens, annonçant la longue série de déportations, tueries et massacres qui vont durer plus de trois ans. 1 500 000 personnes y perdent la vie, soit deux tiers des Arméniens de l’Empire ottoman. Les autres fuient la fureur des soldats, constituant une diaspora importante en Europe, au Proche-Orient et en Amérique. Depuis un siècle, la Turquie nie toujours ce génocide.
Mais que s’est-il passé exactement ? Comment en est-on arrivé là ? Pour saisir cette histoire dans toute son ampleur, Gaïdz Minassian a choisi de la raconter à travers les parcours des révolutionnaires arméniens, fascinés par le modèle français des Lumières et prêts à tout pour faire reconnaître leurs droits mais aussi défendre l’égalité entre les peuples. De leur mobilisation politique, encore pacifique, à la radicalisation armée, l’auteur retrace l’aventure de ces idéalistes grâce à leurs Mémoires ou journaux qui témoignent de leur vie clandestine, de leurs doutes et leurs espoirs perdus. Parmi eux, au premier rang, la figure charismatique de Christapor Mikaelian, le fondateur de la Fédération Révolutionnaire Arménienne (FRA) et chef de file du mouvement de libération nationale, hante ces pages…
Quoi de mieux, quoi de plus vibrant que ces éclats de vie pour raconter cette histoire au souffle épique. Le dénouement – tragique – est à l’image du rêve brisé de ce peuple, partagé entre Orient et Occident et condamné à l’exil...
  • Hors collection - Histoire
  • Paru le 25/02/2015
  • Genre : Histoire
  • 360 pages - 153 x 240 mm
  • Broché
  • EAN : 9782081347731
  • ISBN : 9782081347731

Vous aimerez aussi

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts . En savoir plus
fermer