Couverture bientôt disponible

Le Paradis des perroquets

«Animal étrange au nez crochu et à la peau blanche», comme il aime à se définir lui-même, Alexandro Jodorowsky, qui fut tour à tour clown, marionnettiste, mime, acteur, chorégraphe, voleur de bananes sous la lune, dompteur d’éléphants, champion de karaté, membre d’un groupe de musique pop, tireur de tarots, créateur du groupe Panique avec Arrabal et Topor, nous donne ici un premier roman littéralement apocalyptique. Utilisant sa double expérience de metteur en scène de cinéma (El Topo, La Montagne sacrée, Tusk) et de scénariste de bande dessinée (John DifoolL’Incal, avec Moebius, L’Enfant tronc avec Arno), il nous fait pénétrer dans un univers qui tient tout à la fois de Borges et de Castaneda. Tout est possible, dans ce roman de la quête aux pages imbibées d’eau de Javel. Le Chili des années 40 devient une galaxie, des clowns-poètes fomentent une révolution avec l’aide de rats surdoués, de vieilles guérisseuses luttent contre des entités négatives, des héros changent d’âme et de corps comme de chemise, avant de finir, après un cataclysme planétaire, en compagnie d’un perroquet qui répète inlassablement les premiers mots d’une langue originelle dont il ignore le sens… Roman scandaleux de la mystification et de la duperie, utilisant volontairement les schémas de la science-fiction, les tics des intrigues policières, les poncifs des films d’horreur et des récits pornographiques, il résonne en nous comme un rêve… un rêve plutôt mélancolique sur l’identité personnelle… Âmes sensibles s’abstenir !
  • 360 pages - 150 x 210 mm
  • EAN : 9782080647078
  • ISBN : 9782080647078

Vous aimerez aussi

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts . En savoir plus
fermer