Trois Filles d'Ève

[Three Daughters of Eve]

    • Traduction (Anglais) : Dominique Goy-Blanquet
Mariée à un riche promoteur, Peri assiste à un grand dîner dans une somptueuse villa du Bosphore. Au cours du repas, chacun commente les événements dramatiques que traverse la Turquie pendant qu’elle repense à sa jeunesse, à l’affrontement entre son père laïc et sa mère très pieuse, puis étudiante à Oxford entre ses deux amies : Shirin, Iranienne émancipée, et Mona, musulmane pratiquante et féministe.
Elle se remémore aussi sa rencontre avec Azur, le flamboyant professeur de philosophie qui les a réunies. Cette soirée pas comme les autres fera ressortir les contradictions de la femme d’aujourd’hui et les impasses dans lesquelles se débat une société coincée entre tradition et modernité.
Elif Shafak signe une satire violente de la bourgeoisie stambouliote comme du fanatisme religieux, également aveugles aux aspirations d’une jeunesse en quête de vérité et de liberté.
  • 480 pages - 146 x 220 mm
  • Broché
  • EAN : 9782081395688
  • ISBN : 9782081395688

Autour du livre

Actualité

Découvrez les livres de notre Rentrée Littéraire d’Hiver 2018 !

L’année 2018 commencera sous les meilleurs auspices littéraires avec une rentrée d’hiver Flammarion des plus prometteuses !

Interview

Trois filles d'Ève, par Elif Shafak, décembre 2017

— Voir

On en parle...

« Dans Trois Filles d’Eve, son dernier roman, l’écrivaine nous convie à un dialogue fou et passionné entre trois jeunes musulmanes d’origines géographiques et sociales différentes, sur la nature de Dieu, le rapport à la religion, à l’Occident ou encore aux hommes.»
Stéphanie Fontenoy
CAUSETTE
« Au fil du roman, l’auteure turque, qui vit à Londres, impose une vision lucide des maux actuels, que ce soit les dérives de l’affairisme, l’obscurantisme religieux ou la condition des femmes. »
LES ÉCHOS
« Grave mais non sans humour, avec la grâce qui est sa marque de fabrique, Elif Shafak convainc à nouveau et séduit le lecteur. »
LES ÉCHOS
« Erdogan aura beau interdire tous les livres, il y aura toujours des plumes vitriolées pour lancer depuis l’étranger des pavés dans le marécage turc »
LA VIE
« Ce dixième roman de l’écrivaine turque est une critique acerbe des mœurs de la bourgeoisie stambouliote et de l’intégrisme religieux, servie par une écriture puissante, envoûtante et tout en subtilité »
PAGE DES LIBRAIRES
« Dans une langue tendre et accessible, Elih Shafak décrypte les liens entre question religieuse et place de la femme au Proche Orient »
L'EXPRESS
« Une fenêtre ouverte sur la liberté »
MADAME FIGARO
« Le roman d’une grande et éblouissante conteuse »
LE QUOTIDIEN DU LUXEMBOURG

Du même auteur

Vous aimerez aussi

Ce site utilise des cookies nécessaires à son bon fonctionnement, des cookies de mesure d’audience et des cookies de modules sociaux. Pour plus d’informations et pour en paramétrer l’utilisation, cliquez ici. En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies.

fermer