Je suis le genre de fille

«D’accord» : c’est peut-être le mot qu’elle dit le plus souvent, par fatigue, lâcheté ou absence d’à-propos. Mais certains soirs, tard, après avoir improvisé une danse dans son salon pour chasser les contrariétés de la journée, elle est capable d’envoyer des mails incendiaires ou insensés pour rectifier la situation. Oui, c’est le genre de fille accommodante, avec ses proches, son ex-mari un brin narquois, son adolescente de fille, son trop parfait collègue de travail. Puis ceux à qui elle tient inlassablement la porte dans le métro, ceux qu’elle laisse passer indéfiniment devant elle à la caisse du supermarché au motif que leur caddie est moins rempli. Conciliante, oui, jusqu’au moment où elle dit non, un immense Non lancé comme un éclat de rire à la figure de ceux qui ne doutent jamais d’eux, qui tiennent à jouer le premier rôle dans leur comédie sociale. Mais pour qui se prennent-ils?

En faisant le portait d’un genre de fille qui nous ressemble, Nathalie Kuperman livre une comédie sur les apparences et les non-dits et, en guerrière discrète mais tenace, s’attache à démasquer ce que Nathalie Sarraute appelait «les innombrables petits crimes» que les paroles des autres provoquent en nous.
  • 220 pages - 137 x 210 mm
  • Broché
  • EAN : 9782081417472
  • ISBN : 9782081417472

Autour du livre

Actualité

Retrouvez-nous au salon « Livre Paris » du 16 au 19 mars 2018 !

Le rendez-vous des amoureux de la lecture : venez découvrir notre sélection sur notre stand !

On en parle...

«Nathalie Kuperman se révèle la digne descendante de Claire Bretécher.»
L'EXPRESS
« Chez Nathalie Kuperman, la gravité s’habille toujours léger parce qu’elle est le genre de fille qui ne veut pas vous accabler avec les gros sujets qui pourtant traversent ses fictions. »
LIVRE HEBDO
« Il y a dans ce roman des pages à mourir de rire et des pages où l’autodérision combat magnifiquement le désespoir. »
MADAME FIGARO
« Une romancière qui nous tend avec humour et tendresse un miroir intime et social dans lequel il est difficile de ne pas reconnaitre que Juliette, c’est un peu nous. »
LIBÉRATION
« Un étourdissant portrait (ou autoportrait) d’une femme qui nous raconte, dans une langue implacable et exubérante, de quoi elle est faite, de quoi elle souffre. »
SUD-OUEST
«C'est toute l'élégance et le talent de Nathalie Kuperman de marier si bien légèreté et gravité.»
TÉLÉRAMA

Vous aimerez aussi

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts . En savoir plus
fermer