Couverture bientôt disponible

L’Occident est nu

Les naissances ont diminué. Les générations ne se remplacent plus. Des pacifistes proclament qu'ils préfèrent l'asservissement à la guerre. Ces signes étaient apparus à la fin de l'Empire romain. L'Occident est-il en décadence ? La réponse est non. Les Occidentaux furent les impitoyables conquérants du monde et les bâtisseurs de la civilisation industrielle. Tout a changé. L'Occident traverse une révolution mentale qui le transforme : événement le plus important de notre histoire, depuis des générations. Virgile disait : « En choisissant ses dieux, on choisit son destin. » Les nouveaux dieux, en Occident, s'appellent la paix, l'épanouissement individuel et l'harmonie avec la nature. Jusqu'ici, l'Occident écrasait le monde de sa puissance. Nous lancions nos révolutions comme si nous étions seuls au monde. Ce n'est plus vrai. Il se produit une nouvelle naissance de l'humanité à laquelle nous ne participons pas. Les grandes villes du Tiers-Monde ne sont pas des monstruosités mais les laboratoires de l'avenir où se prépare sans nous le monde de demain. Notre révolution mentale a fait disparaître notre agressivité et diminué notre dynamisme. En l'an 2000, les cinq sixièmes de l'humanité seront composés de non-Occidentaux. Nous recevrons de plein fouet les influences politiques et économiques des autres continents, sans égard pour notre fierté et nos intérêts. Le moins que l'on puisse dire est que nous n'y sommes pas préparés…
  • Hors collection - Littérature française
  • Paru le 15/09/1982
  • Genre : Économie
  • 206 pages - 140 x 200 mm
  • Broché
  • EAN : 9782080644954
  • ISBN : 9782080644954

Du même auteur

Vous aimerez aussi

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts . En savoir plus
fermer