Couverture bientôt disponible

Le Fanatique qu’il faut être

Un récit-enquête sur les traces d’un fanatique au temps de la guerre froide, Jean Kanapa (1921-1978). Ancien élève de Sartre, intellectuel du PCF suspicieux et austère, archétype du stalinien redoutable et redouté, son histoire se confond avec celle du parti pendant plus de trente ans : aveuglement, mensonge, négation de soi et repentir. Michel Boujut nous entraîne, cinquante ans après, dans l’autopsie sentimentale d’un cadavre encombrant. Il se passionne pour Kanapa, l’inquisiteur porté par une idée communiste aujourd’hui disparue, l’interroge à distance, lui demande des comptes. Faut-il sauver le soldat Kanapa ? Et comment a-t-on pu être stalinien ? Autour de cette sombre figure, le récit de Boujut emprunte des chemins de traverse et des souvenirs personnels pour se propulser du trop-plein idéologique d’hier au vide du sauve-qui-peut libéral actuel. Au fil du voyage se dessinent l’imaginaire et la culture communistes. Et, en contrepoint, ce que cette Histoire fait résonner en nous : rejet radical ou fascination trouble ?
  • 272 pages - 135 x 210 mm
  • Broché
  • EAN : 9782080686886
  • ISBN : 9782080686886

Du même auteur

Vous aimerez aussi

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts . En savoir plus
fermer