Le Poète russe préfère les grands nègres

Le Poète russe préfère les grands nègres

« Bon, j’étais poète, oui, poète, puisque vous voulez savoir, pas un poète officiel, un poète clandestin, mais c’est fini ; maintenant je suis des vôtres, je suis un minable. » Fraîchement débarqué à New York en compagnie de sa femme Hélène, sans ressources, Editchka cherche à s’y inventer une nouvelle vie. Mais bientôt Hélène le quitte, et il se retrouve complètement démuni, hanté par le souvenir de cette femme qu’il a aimée éperdument. Une maigre pension d’un bureau d’aide sociale américaine lui permet de s’installer dans un hôtel sordide. Ses illusions s’évanouissent en même temps qu’il découvre le monde de l’Ouest. Un fascinant voyage dans les bas-fonds new-yorkais commence alors, marqué par la découverte de l’homosexualité sur une simili plage en plein cœur de Manhattan. Ce roman marque l’entrée fracassante d’Édouard Limonov en littérature. L’auteur a su faire de sa vie un roman et de sa personne un inoubliable personnage, aussi rageur que sentimental, aussi insolent que sensible.
  • 336 pages - 145 x 220 mm
  • Broché
  • EAN : 9782081282070
  • ISBN : 9782081282070

Du même auteur

Vous aimerez aussi

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts . En savoir plus
fermer