Nouveauté Les Oiseaux de passage

Les Oiseaux de passage

13 novembre 2015, 21 h 30. À Paris, Juliette descend la rue du Faubourg du Temple à vélo pour se rendre chez un ami. Le temps de comprendre ce qui vient de se passer et ce vers quoi elle se dirige – ces scènes de carnage –, elle tombe sur Paul, qu’elle n’a pas revu depuis le lycée. Il se trouvait au Carillon et a échappé de justesse à l’attentat. Elle abasourdie, lui blessé, ils vont errer dans cette nuit meurtrière qui les ramène à un autre drame : la disparition de Diane, à la personnalité magnétique, quand ils étaient adolescents.

Avec Les Oiseaux de passage, Emily Barnett met en scène une génération, celle qui s'est connue en groupe dans les années 1990 et a perdu peu à peu le sens du collectif, pour le retrouver, peut-être, un soir de terreur, vingt ans plus tard.
  • 192 pages - 137 x 211 mm
  • Broché
  • EAN : 9782081481398
  • ISBN : 9782081481398

Autour du livre

On en parle...

« Avec ce deuxième roman, écrit pizzicato, à la fragilité trompeuse, Emily Barnett solde sa jeunesse et quelques illusions perdues. Si elle n’a pas les blessures de Paul, c’est seulement, comme aurait dit le cinéaste Philippe Garrel, que ses cicatrices sont intérieures.»
Jérôme Garcin
L’OBS
« Les Oiseaux de passage agit comme un songe qui réveille les fantômes, les illusions et les douleurs d’une génération meurtrie. Un livre qui répare les vivants ».
Flavie Philipon
ELLE
« (…) le charme de ce roman sur la nuit du 13 novembre 2015 surmonte en quelques pages nos réticences. (…) Il s’agit de choisir le ressenti, plutôt que le ressentiment. Chaque mot pèse lourd quand on veut restituer la sidération molle qui saisit les humains durant les attentats.»
Frédéric Beigbeder
LE FIGARO MAGAZINE
« Le 13 novembre est une horreur, l’horreur d’une profonde nuit, et toute jeunesse, erreur magnifique. Il y a des façons moins simplement élégantes de l’écrire que ne le fait ici, le cœur lourd, Emily Barnett.»
Olivier Mony
LIVRE HEBDO
« En 1996 comme en 2015. Où l’intime de l’Histoire s’entrecroisent, le roman d’une génération amère face à ses deuils.»
Cédric Petit
LIVRES DU SOIR

Vous aimerez aussi

Ce site utilise des cookies nécessaires à son bon fonctionnement, des cookies de mesure d’audience et des cookies de modules sociaux. Pour plus d’informations et pour en paramétrer l’utilisation, cliquez ici. En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies.

fermer