Couverture bientôt disponible

Médéa

Je t’ai montré les oiseaux qui attirent la charogne Le ciel où sont les oiseaux qu’attire la charogne J’ai déployé un drap de parole j’ai figuré dans la roche rouge la trace des ancêtres Pour le père à qui m’unissait la force des serments j’ai prié Je t’ai nourrie de lait de miel et de figues violettes Plusieurs fois j’ai déchiré ma robe pour te soigner une blessure J’ai un à un caressé tes orteils couvert ta jeune nuque d’un habit de baisers Je te menais aux fêtes par la main maquillée de henné Aux murmures des lèvres on se parlait chaque nuit Tes yeux attisaient une joie Une joie qui me déchirait d’orgueil et de douleur Il me semblait avoir le pouvoir d’arrêter les balles qui sifflaient parfois au-dessus du logis De la terre notre terre notre terre en murs sous le ciel J’essayais d’imaginer le père et son combat En moi je pourrissais les morceaux de ma vie
  • Hors collection
  • Paru le 10/01/2005
  • Genre : Poésie
  • 96 pages - 130 x 200 mm
  • Broché
  • EAN : 9782080687807
  • ISBN : 9782080687807

Du même auteur

Voir tous les livres

Vous aimerez aussi

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts . En savoir plus
fermer