Les femmes qui écrivent vivent dangereusement
Feuilleter

Les femmes qui écrivent vivent dangereusement

    • Traduction (Allemand) : Odile Demange
Pendant longtemps, la majorité des femmes surent lire, mais pas écrire, l'écrit restant, dans la répartition traditionnelle des tâches entre les sexes, la chasse gardée des hommes. Quand elles accédèrent enfin au droit à l'écriture, elles durent mener une lutte encore plus longue, celle de la reconnaissance de leur production écrite. Alors que la plupart de ces femmes aspiraient à une vie sans contrainte, où elles auraient pu exprimer librement leur art, les obstacles qui ne cessèrent en effet de se dresser devant elles – trouver du temps pour écrire constituant déjà une tâche en soi - les vouèrent à un anticonformisme qui les mettait en danger. À ces contraintes sociales s'ajouta une pression intérieure, une quête inconditionnelle d'authenticité qui, entravée, put les mener à la folie ou au suicide.
Cet ouvrage dresse le portrait d'une cinquantaine de ces auteures, depuis le Moyen Âge avec Hildegarde de Bingen et Christine de Pisan, jusqu'à l'époque contemporaine avec Carson McCullers, Marguerite Yourcenar, Anaïs Nin, Simone de Beauvoir, Marguerite Duras, Françoise Sagan - ou plus récemment Toni Morrison, Isabel Allende ou Arundhati Roy - en passant par les incontournables sœurs Brontë, George Sand, Colette, Virginia Woolf ou Karen Blixen.
  • 160 pages - 165 x 217 mm
  • Noir et blanc - Relié
  • EAN : 9782081408524
  • ISBN : 9782081408524

Autour du livre

On en parle...

«Une cinquantaine de savoureux portraits d’auteures»
TÉLÉ 7 JOURS
«Au fil des pages, on fait connaissance avec des femmes extraordinaires, des sortes de combattants de l’ombre ou parfois de la lumière, qui malgré d’innombrables obstacles parviennent à dépasser les épreuves et vivre leur passion au prix d’un âpre combat dans un milieu si masculin, si sexiste et finalement si peu enclin à faire évoluer les mentalités.»
BAZ-ART
«Cette collection best-seller en petit format est d’une grande subtilité. On y plonge par un long texte de Laure Adler “Féminitude” qui donne aux mots toute la puissance d’un féminisme entreprenant et intelligent.»
JOURNAL DE LA MARNE
«Une cinquantaine de portraits de ces femmes qui vivent dangereusement est présenté, du Moyen-Age à aujourd'hui, de toutes nationalités. Certaines sont devenues des « classiques », d'autres étaient inconnues, mais ne le resteront pas.»
OPÉRATION MASSE CRITIQUE BABELIO
«Un beau livre qui trace le chemin - ô combien - semé d'embûches de femmes qui ont eu l'audace d'écrire.»
OPÉRATION MASSE CRITIQUE BABELIO

Des mêmes auteurs

Vous aimerez aussi

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts . En savoir plus
fermer