La douceur de l’ombre

L’arbre, source d’émotions, de l’Antiquité à nos jours

L’objet de ce livre est de suivre depuis l’Antiquité gréco-romaine ceux qui ont su « voir l’arbre » : Horace et Virgile, mais aussi Ronsard et La Fontaine.
Par la suite, Rousseau, Goethe, Novalis, Chateaubriand, Hugo, Proust, Yves Bonnefoy et tant d’autres. Il y eut aussi des peintres. S’étendre sous les ombrages, s’y délasser, y méditer, s’enfouir dans le végétal, s’y réfugier, y grimper... À l’époque contemporaine, certains ont tenté d’incruster leur corps dans l’écorce, en espérant que le végétal ferait croître l’empreinte. Par ailleurs, des moribonds sont allés jusqu’à souhaiter que leur ADN soit transmis à l’arbre planté sur leur tombe.
On le voit, c’est à une longue promenade que ce livre invite, à la rencontre de l’arbre champêtre, de l’arbre haie, de l’arbre isolé et sauvage comme de l’arbre domestique. L’histoire des émotions qu’ils suscitent nous est transmise ici par des individus qui, au fil des siècles, possédaient les mots pour les dire.
  • Champs histoire
  • Paru le 04/03/2020
  • Genre : Histoire
  • 400 pages - 108 x 177 mm
  • Broché
  • EAN : 9782081512702
  • ISBN : 9782081512702

Du même auteur

Voir tous les livres

Vous aimerez aussi

Ce site utilise des cookies nécessaires à son bon fonctionnement, des cookies de mesure d’audience et des cookies de modules sociaux. Pour plus d’informations et pour en paramétrer l’utilisation, cliquez ici. En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies.

fermer