Couverture bientôt disponible

Le Saint lévrier

Guinefort, guérisseur d'enfants depuis le XIIIe siècle

Du XIIIe siècle à l’aube du XXe siècle, les paysannes de la Dombes, au nord de Lyon, portaient leurs enfants malades sur la tombe d’un lévrier, saint Guinefort, que son maître, d’après la légende, avait injustement tué… Un document exceptionnel, écrit vers 1260 par l’inquisiteur qui réprima en vain ce culte «superstitieux», est le point de départ de ce livre, traduit en dix langues depuis sa parution en 1979 et devenu un classique. Alliant les méthodes de l’histoire, de l’anthropologie et de l’archéologie, l’auteur montre que ces «superstitions» avaient leur raison, que ni l’Église au Moyen Âge, ni la science positiviste au XIXe siècle ne pouvaient admettre. Il révèle aussi comment, dans le long conflit entre culture populaire et culture savante, réside peut-être une clé d’interprétation de l’idéologie et de la société féodales.
  • Champs histoire (n° 559)
  • Paru le 10/03/2004
  • Genre : Histoire
  • 288 pages - 108 x 178 cm
  • Format poche
  • EAN : 9782080800954
  • ISBN : 9782080800954

Du même auteur

Vous aimerez aussi

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts . En savoir plus
fermer