L’Invention des sciences modernes

L’Invention des sciences modernes

Depuis qu’elles existent, les sciences dites exactes se prétendent différentes des autres savoirs. Comment comprendre cette prétention ? Faut-il, à la manière des épistémologues anglo-saxons ou de Karl Popper, tenter d’identifier les critères qui la justifient ? Peut-on, suivant le modèle nouveau des études sociales des sciences, y voir une simple croyance ? Ce livre propose un dépassement fructueux de l’opposition, apparemment irréductible, entre ces deux approches des sciences. Et si la tension entre objectivité scientifique et croyance était justement constitutive des sciences, enjeu des pratiques inventées et réinventées par les scientifiques ? Réussir à en parler avec humour, sans en faire un objet de vénération ni de dénonciation, en restant au plus proche de la passion des scientifiques, tel est ici le pari d’Isabelle Stengers. Mais ce livre ne se limite pas à un discours sur les sciences. Il s’agit plutôt de prolonger l’histoire de leur invention. Comment comprendre les liens multiples entre la science et les pouvoirs qui la mobilisent aujourd’hui ? Comment concevoir les rapports entre science, expertise et démocratie ? La nouveauté de L’Invention des sciences modernes est de faire de ces différents problèmes intellectuels, pratiques et politiques les enjeux du processus par où pourrait s’inventer et se renouveler l’identité même des sciences.
  • Champs sciences
  • Paru le 12/10/2011
  • Genre : Sciences
  • 224 pages - 108 x 178 cm
  • Broché
  • EAN : 9782081249646
  • ISBN : 9782081249646

Du même auteur

Vous aimerez aussi

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts . En savoir plus
fermer